Connectez-vous

Se souvenir de moi

Inscrivez-vous

ans
Un mot de passe vous sera envoyé
sur votre adresse de messagerie.

Mot de passe oublié

Un nouveau mot de passe vous sera envoyé
sur votre adresse de messagerie.

Nouveau mot de passe

Saisissez votre nouveau mot de passe ci-dessous, puis resaisissez le pour confirmation.

Les limites du conducteur

Les limites du conducteur

Etre conscient de ses limites pour mieux anticiper

Le comportement du conducteur est primordial pour une conduite sûre et responsable. Cependant, il ne peut pas tout maîtriser et doit tenir compte des contraintes physiques et physiologiques.

Celles-ci vont notamment avoir un effet sur la distance dont mon véhicule aura besoin pour s’arrêter.

distance d 'arrêt code de la route

Un certain nombre de paramètre doivent être pris en compte pour comprendre et anticiper la distance dont mon véhicule a besoin pour s’arrêter.

La distance d’arrêt

Elle est égale la distance parcourue pendant le temps de réaction + la distance parcourue pendant le freinage (distance de freinage)

Le temps de réaction

Il s’agit du temps qui s’écoule entre ma perception d’un événement et mon action sur une commande.

En moyenne, le temps de réaction est d’une seconde mais cela peut varier en fonction de l’état physique du conducteur.

Pendant ce temps où je vais évaluer le risque, l’analyser et décider d’agir, mon véhicule continue à avancer. Plus ma vitesse est grande et plus la distance parcourue pendant le temps de réaction sera importante.

Approximativement, cette distance sera égale à la dizaine de ma vitesse multipliée par 3.

Si je roule à 50km/h, mon véhicule va parcourir environ 15 mètres, avant que je commence à agir sur la pédale de frein.

SI je roule à 100km/h, mon véhicule va parcourir environ 30 mètres avant le début du freinage.

La distance de freinage

Il s’agit de la distance parcourue entre le début du freinage et l’arrêt total du véhicule.

La distance de freinage varie selon la vitesse et l’adhérence :
–    Lorsque la vitesse double, la distance de freinage est multipliée par 4,
–    Sur chaussée mouillée, la distance de freinage est multipliée par 2,
–    La perte d’adhérence peut également être causée par la présence de gravillon ou de boue.
–    Attention, en présence de verglas l’adhérence est quasi nulle, je risque une perte de contrôle de mon véhicule.

En résumé, la distance d’arrêt correspond à la distance parcourue entre le moment où je perçois un événement et le moment où mon véhicule est à l’arrêt complet.

Pour connaître la distance d’arrêt approximative, il faut retenir quelques calculs en lien avec la vitesse :

Distance pendant le temps de réaction (1 seconde) = dizaine de la vitesse multipliée par 3

Distance d’arrêt = dizaine de la vitesse multipliée par dizaine de la vitesse

Pour tenir compte de la distance d’arrêt, je dois maintenir un intervalle de sécurité suffisant avec le véhicule qui me précède.
L’objectif est d’avoir le temps de m’arrêter sans risque de percuter un obstacle ou le véhicule qui me précède, si celui freine brusquement.
Je veille également à maintenir un intervalle de sécurité à l’arrière en observant les véhicules qui me suivent dans le rétroviseur.
Cet intervalle doit être égal à la distance parcourue pendant au moins 2 secondes.

Comment évaluer l’intervalle de sécurité

Sur autoroute à 130 km/h, je dois laisser 2 traits de la bande d’arrêt d’urgence entre mon véhicule et celui qui me précède.
Dans certains tunnels, des diodes bleus permettent également de maintenir un intervalle de sécurité suffisant : je laisse 2 diodes bleue entre mon véhicule et celui qui me précède.

Je tiens compte de la vitesse

Je peux calculer approximativement la distance de sécurité à partir de la vitesse : je multiplie le chiffre des dizaines de la vitesse par 6.
Cela correspond à la distance parcourue pendant 1 seconde, multipliée par 2 pour les 2 secondes nécessaires à l’intervalle de sécurité.

Je tiens compte de l’adhérence

Si l’adhérence est réduite (gravillon, chaussée mouillée, verglas…), la distance d’arrêt sera allongée, je dois donc allonger l’intervalle de sécurité.

Je tiens compte de la visibilité

Si la visibilité est mauvaise (brouillard, pluie…), je ralentis et j’allonge également l’intervalle de sécurité car je risque d’être surpris par un obstacle ou un danger. A moindre vitesse, la distance d’arrêt sera plus courte.

Je tiens compte de mon état physique

Le temps de réaction est d’environ 1 seconde mais je suis fatigué ou sous l’emprise de médicament, mon temps de réaction risque d’être allongé. Par conséquent, la distance d’arrêt sera également plus longue. J’augmente donc l’intervalle de sécurité.

Tous les contenus de ce site sont protégés par les droits d'auteur. Toute reproduction complète ou partielle sans accord préalable vous expose à des poursuites. © 2019 CoursDeCode.com - Mentions légales  Contact

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account