ASR, ASSR, permis de catégorie AM

Attestation de sécurité Routière ASR

L’attestation de sécurité routière (ASR) est un document qui valide la connaissance des règles de sécurité routière. Elle est obligatoire pour certaines démarches liées à la conduite automobile :

  • Pour s’inscrire à la formation pratique du permis AM (ex-BSR) permettant de conduire un cyclomoteur ou une voiturette, les personnes nées après le 31 décembre 1987 doivent posséder soit l’ASR, soit l’attestation scolaire de sécurité routière (ASSR) de niveau 1 ou 2.
  • Pour obtenir le permis de conduire définitif, les candidats âgés de moins de 21 ans doivent détenir soit l’ASR, soit l’ASSR de niveau 2.

L’ASR remplace l’ASSR pour les personnes non scolarisées. Elle est organisée par les GRETA (groupements d’établissements de l’Éducation nationale en charge de la formation continue des adultes).

L’épreuve de l’ASR permet de vérifier les connaissances théoriques des règles de sécurité routière. Elle est gratuite et accessible à toute personne née en 1988 ou après, âgée de 16 ans ou plus.

Attestation scolaire de sécurité Routière ASSR

L’ASSR est un examen obligatoire pour les élèves scolarisés en France, qui vise à vérifier leurs connaissances sur les règles de sécurité routière. Il existe deux niveaux d’ASSR :

  • L’ASSR de niveau 1 (ASSR1) est passée en classe de 5e, avant 14 ans. Elle permet de s’inscrire à la formation pratique du permis AM (ex-BSR) pour conduire un cyclomoteur ou une voiturette.
  • L’ASSR de niveau 2 (ASSR2) est passée en classe de 3e, en principe avant 16 ans. Elle est obligatoire pour obtenir le permis de conduire des catégories A, A1, B et B1.

Si l’ASSR n’a pas été obtenue en milieu scolaire, il est possible de passer une Attestation de Sécurité Routière (ASR) dans un centre de formation des apprentis (CFA) ou un GRETA.

L’ASR remplace l’ASSR pour les personnes non scolarisées et permet également de s’inscrire à la formation du permis AM ou d’obtenir le permis de conduire.

En résumé, l’ASSR est un examen scolaire obligatoire pour les jeunes, tandis que l’ASR est une alternative pour ceux qui n’ont pas pu passer l’ASSR en milieu scolaire.

Permis AM (anciennement BSR)

Le permis AM permet de conduire dès 14 ans des cyclomoteurs (scooters, mobylettes) de 50 cm3 maximum ou des quadricycles légers à moteur (voitures sans permis).Il a remplacé en 2013 le Brevet de Sécurité Routière (BSR) qui existait depuis 1997. Bien que les deux soient équivalents, le permis AM a une durée de validité de 15 ans, contre une validité à vie pour le BSR.

Pour obtenir le permis AM, il faut au préalable avoir obtenu l’Attestation Scolaire de Sécurité Routière (ASSR) de niveau 1 ou 2, passée respectivement en 5e et 3e. À défaut, on peut passer l’Attestation de Sécurité Routière (ASR).

La formation au permis AM se fait auprès d’une auto-école ou d’une association agréée, avec un livret d’apprentissage. Le coût varie généralement entre 150 et 400 euros.

Avec le permis AM, les jeunes conducteurs peuvent immatriculer un véhicule correspondant à cette catégorie à leur nom, avec l’autorisation de leurs parents s’ils sont mineurs.

Le permis AM est une première étape vers l’indépendance de mobilité pour les jeunes de 14 ans et plus, avec des conditions d’obtention et de validité spécifiques.

Les Permis moto

Permis A1 (permis 125cm³)

Le permis A1 permet de conduire des motos et scooters d’une cylindrée maximale de 125 cm³ et d’une puissance n’excédant pas 11 kW (soit environ 15 chevaux).

Il s’adresse aux personnes âgées de 16 à 18 ans. Avant 16 ans, il est possible d’obtenir le permis AM pour conduire des cyclomoteurs de 50 cm³.

Pour obtenir le permis A1, il faut suivre une formation pratique d’environ 7 heures, comprenant une partie théorique, une partie sur piste fermée, et une partie sur la route.

Cette formation n’est pas nécessaire pour les titulaires du permis B (voitures) obtenus avant le 1er janvier 2011, s’ils ont déjà conduit un deux-roues de 50 à 125 cm³ pendant 5 ans.

Le coût de la formation au permis A1 varie généralement entre 150 et 400 euros selon les écoles de conduite.[5]

Une fois le permis A1 obtenu, il est possible de conduire une moto ou un scooter 125 cm³ de manière autonome, avec l’autorisation des parents si le conducteur est mineur.[4]

Le permis A1 est la première étape pour les jeunes souhaitant accéder à la conduite de motos et scooters de petite cylindrée.

Permis A2 (- de 35 kw)

Le permis A2 permet de conduire des motos (avec ou sans side-car) d’une puissance n’excédant pas 35 kW (soit environ 47,5 chevaux). L’âge minimum requis pour obtenir le permis A2 est de 18 ans, sans limite d’âge supérieure.

Pour obtenir le permis A2, il faut suivre une formation pratique d’environ 20 heures, comprenant une partie théorique, une partie sur piste fermée, et une partie sur la route. 

La moto conduite avec le permis A2 doit avoir un rapport puissance/poids inférieur à 0,2 kW/kg. Cela signifie qu’une moto bridée à 35 kW doit peser au moins 175 kg.

La puissance maximale de la moto ne doit pas dépasser 70 kW (soit environ 95 chevaux), correspondant au double de la puissance bridée à 35 kW.

Permis A (+ de 35 kw)

Le permis A permet de conduire les motos de toute puissance, ainsi que les tricycles d’une puissance supérieure à 15 kW.[5] Pour obtenir le permis A, vous devez avoir au minimum 20 ans pour les motos de plus de 35 kW (47,5 ch) ou 21 ans pour les tricycles de plus de 15 kW.

Vous devez d’abord avoir obtenu le permis A2 depuis au moins 2 ans avant de pouvoir passer le permis A. Vous pouvez suivre la formation passerelle A2 vers A dans les 3 mois avant la date anniversaire des 2 ans du permis A2. Cette formation pratique de 7 heures vous permettra d’échanger avec un expert sur la conduite des grosses cylindrées et d’apprendre à maîtriser une moto puissante.

Après avoir suivi cette formation, vous devrez passer un examen pratique pour obtenir le permis A. L’école de conduite s’occupera des démarches administratives pour l’échange de votre permis A2 contre le permis A.

Le coût du permis A varie généralement entre 600 et 1 300 €, en fonction de votre lieu de résidence et de l’école de conduite choisie.[1] Depuis 2024, il est possible de financer le permis moto (A, A1 et A2) grâce à votre compte personnel de formation (CPF).

Permis B (voiture ou quadricycle lourd)

Apprentissage anticipé (à partir de 15 ans)

L’apprentissage anticipé de la conduite (AAC) permet de commencer à conduire une voiture dès l’âge de 15 ans, accompagné d’un conducteur expérimenté. Pour cela, vous devez :

  • Avoir un accompagnateur qui a le permis B depuis au moins 5 ans et qui a l’accord de son assurance.
  • Participer à 2 rendez-vous pédagogiques de 3 heures avec un moniteur d’auto-école et votre accompagnateur, à 4-6 mois et après 3 000 km de conduite.
  • Respecter les règles de conduite : conduire en présence de l’accompagnateur, pendant 1 an minimum et parcourir 3 000 km minimum, uniquement en France.

Vous devez trouver une auto-école labellisée pour suivre cette formation. 

Conduite encadrée (à partir de 16 ans)

La phase de conduite encadrée dans le cadre de l’apprentissage anticipé de la conduite (AAC) :

Conditions préalables :

  • Vous devez avoir l’accord écrit préalable de votre assureur pour l’extension de garantie nécessaire à cette phase de conduite encadrée.
  • Votre accompagnateur doit avoir le permis B depuis au moins 5 ans et son accord d’assurance.
  • Règles de conduite.
  • Vous devez conduire en présence de votre accompagnateur, qui doit être assis à l’avant du véhicule, à côté de vous (ou au plus proche, pour un véhicule de catégorie D dépourvu d’un autre siège à l’avant).
  • Vous ne pouvez conduire que sur le territoire français, la circulation à l’étranger est interdite.
  • Vous devez conduire pendant 1 an minimum et parcourir 3 000 km minimum.

Conduite supervisée (à partir de 18 ans)

La conduite supervisée s’adresse aux personnes âgées de 18 ans ou plus qui préparent l’examen du permis B. Elle permet de compléter la formation initiale de l’auto-école par une expérience de conduite accompagnée.

Conditions pour commencer la conduite supervisée :

  • Vous devez avoir 18 ans ou plus et préparer l’examen du permis B.
  • Vous pouvez choisir la conduite supervisée dès la signature du contrat avec l’auto-école ou à tout moment de la formation.
  • Vous pouvez conduire un véhicule léger (PTAC de 3,5 tonnes maximum) de catégorie B, avec une boîte de vitesses manuelle ou automatique.

Qui peut être accompagnateur ?

Votre accompagnateur peut être un membre de votre famille ou un ami, à condition qu’il remplisse ces 3 conditions :

  • Avoir le permis B depuis 5 ans ou plus.
  • Avoir l’accord de son assureur pour vous accompagner.
  • Être âgé de 18 ans minimum.

Limitations de vitesse

Lors de la conduite supervisée, les limitations de vitesse sont les mêmes que pour un conducteur titulaire du permis B.

Après la conduite supervisée

En cas de succès à l’examen du permis B, la conduite supervisée ne réduit pas la période probatoire du permis de conduire.

Permis B en candidat libre

La possibilité de passer le permis de conduire de catégorie B en candidat libre s’adresse aux personnes qui souhaitent se former par elles-mêmes, sans suivre de formation dans une auto-école.

Conditions pour être candidat libre :

Pour être candidat libre au permis B, vous devez remplir les conditions suivantes :

  • Avoir au moins 18 ans.
  • Ne pas avoir déjà échoué 3 fois à l’examen du permis B.
  • Avoir un accompagnateur qui remplit certaines conditions (voir ci-dessous).

Rôle de l’accompagnateur :

Votre accompagnateur doit :

  • Avoir le permis B depuis au moins 5 ans.
  • Avoir l’accord de son assureur pour vous accompagner.
  • Être présent lors des épreuves de l’examen du permis B.

Obligations d’assurance :

Vous devez souscrire une assurance spécifique pour la conduite en candidat libre, qui couvre votre accompagnateur et le véhicule utilisé.

Déroulement de l’examen :

Vous passerez les mêmes épreuves que les candidats issus d’une formation en auto-école. Votre accompagnateur devra être présent lors de l’épreuve pratique. En cas de succès, vous obtiendrez le permis B sans période probatoire réduite.

Permis B : voiture ou camionnette

Le permis de conduire de catégorie B vous permet de conduire des véhicules légers comme des voitures ou des camionnettes.

Vous avez deux options pour vous inscrire au permis B :

1. Par l’intermédiaire d’une auto-école :

  • L’auto-école s’occupe des démarches administratives pour vous inscrire.
  • Vous devez fournir des documents comme une pièce d’identité, un justificatif de domicile, une photo numérique, etc.
  • Un numéro d’enregistrement préfectoral harmonisé (NEPH) vous sera attribué.

2. Par vous-même en ligne :

  • Vous pouvez vous inscrire directement en ligne sur le site de l’ANTS.
  • Vous aurez besoin des mêmes documents que pour l’inscription par une auto-école.
  • Vous recevrez également un numéro NEPH.

Conditions pour les candidats étrangers

Si vous êtes étranger, vous devrez justifier de votre régularité de séjour en France ou, si vous en êtes dispensé, prouver que vous résidez en France depuis au moins 6 mois.

Permis B1 : quadricycle lourd à moteur

Le permis de conduire de catégorie B1 vous permet de conduire des quadricycles lourds à moteur, également appelés “voiturettes”.

Conditions pour obtenir le permis B1 :

  • Vous devez avoir au minimum 16 ans pour obtenir le permis B1.
  • Vous devez avoir suivi une formation théorique et pratique auprès d’une auto-école agréée.
  • Vous devez réussir l’examen théorique du code de la route et l’épreuve pratique sur route.

Caractéristiques des quadricycles lourds :

Les quadricycles lourds à moteur sont des véhicules à 4 roues dont la masse à vide n’excède pas 400 kg (550 kg pour les véhicules électriques) et dont la puissance n’excède pas 15 kW.

Coût de l’examen :

Le coût de l’examen du permis B1 varie généralement entre 600 et 800 €, en fonction de votre lieu de résidence et de l’auto-école choisie.

Démarches d’inscription :

Vous pouvez vous inscrire au permis B1 par le biais d’une auto-école, qui se chargera des démarches administratives. Vous pouvez également vous inscrire en ligne directement sur le site de l’ANTS.

Permis BE : voiture avec remorque (voiture + remorque > 4250 kg)

Le permis de conduire de catégorie BE vous permet de conduire une voiture (catégorie B) à laquelle est attelée une remorque, à condition que le poids total autorisé en charge (PTAC) de l’ensemble ne dépasse pas 4 250 kg.

Pour obtenir le permis BE, vous devez :

  • Être titulaire du permis B depuis au moins 1 an.
  • Suivre une formation théorique et pratique auprès d’une auto-école agréée.
  • Réussir l’examen théorique du code de la route et l’épreuve pratique sur route.

Démarches d’inscription :

Vous pouvez vous inscrire au permis BE par l’intermédiaire d’une auto-école, qui se chargera des démarches administratives. Vous pouvez également vous inscrire en ligne directement sur le site de l’ANTS.

Pour l’inscription, vous devrez fournir les documents suivants en version numérisée :

  • Justificatif d’identité.
  • Justificatif de domicile.
  • 1 photo-signature numérique.
  • Si nécessaire, un avis médical (formulaire Cerfa n°14880).

Si vous êtes étranger, vous devrez également justifier de votre régularité de séjour en France ou, si vous en êtes dispensé, prouver que vous résidez en France depuis au moins 6 mois.

Coût de la formation :

Le coût de la formation et de l’examen du permis BE varie généralement entre 600 et 1 300 €, en fonction de votre lieu de résidence et de l’auto-école choisie.

Après l’obtention du permis :

Une fois que vous avez obtenu le permis BE, vous pouvez conduire une voiture avec remorque dont le PTAC de l’ensemble ne dépasse pas 4 250 kg.

Permis pour le transport de marchandises et de personnes

Permis C : Conduire un poids lourd de plus de 3,5 tonnes

Le permis de conduire de catégorie C vous permet de conduire des véhicules lourds d’un poids total autorisé en charge (PTAC) supérieur à 3,5 tonnes, comme des camions, des tracteurs routiers ou des bus.

Pour obtenir le permis C, vous devez remplir les conditions suivantes :

  • Être âgé d’au moins 18 ans.
  • Être titulaire du permis B depuis au moins 2 ans.
  • Suivre une formation théorique et pratique auprès d’un centre de formation agréé.
  • Réussir l’examen théorique du code de la route et l’épreuve pratique sur route.
  • Passer un contrôle médical auprès d’un médecin agréé.

Si vous êtes étranger, vous devez justifier d’un titre de séjour valide ou, si vous en êtes dispensé, prouver que vous résidez en France depuis au moins 6 mois.

Démarches d’inscription :

Vous pouvez vous inscrire au permis C par l’intermédiaire d’un centre de formation, qui se chargera des démarches administratives. Vous pouvez également vous inscrire en ligne directement sur le site de l’ANTS.

Pour l’inscription, vous devrez fournir les documents suivants en version numérisée :

Coût de la formation :

Le coût de la formation et de l’examen du permis C varie généralement entre 1 500 et 3 000 €, en fonction de votre lieu de résidence et du centre de formation choisi.

Une fois que vous avez obtenu le permis C, vous pouvez conduire des véhicules lourds de plus de 3,5 tonnes, comme des camions, des bus ou des tracteurs routiers.