Carte grise : tarifs du cheval fiscal 2021

Quel montant pour la taxe régionale de votre carte grise en 2021 ? Dans quels cas et où peut-on en être exonéré ?

La taxe régionale est l’une des taxes composant le coût du certificat d’immatriculation. Elle peut être modifiée chaque année.

Comment calculer le montant de la taxe régionale ? Il faut multiplier le tarif d’un cheval fiscal (CV ou cheval vapeur) de la région où vous habitez par la puissance fiscale du véhicule.

Véhicule neuf ou d’occasion, voiture particulière ou moto, hybride ou à essence… Service-Public.fr vous propose un simulateur en ligne pour calculer le montant complet de votre carte grise quelle que soit votre situation.

Valeur de la taxe régionale d’un CV et pourcentage d’exonération en 2021

Nouvelles région Nouvelles région Nouvelles région Pourcentage d’exonération pour les véhicules « dits propres »
Auvergne-Rhône-Alpes   43 € 100 %
Bourgogne-Franche-Comté   51€ 100 %
Bretagne   51€ 50 %
Centre-Val de Loire   49.80€ 50 %
Corse   27€ 100 %
Grand-Est Alsace, Lorraine, Champagne-Ardenne 42€ 100 %
Hauts-de-France Nord-Pas-de-Calais, Picardie 33€ 100 %
Île-de-France   46,15 € 100 %
Nouvelle Aquitaine Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes 41 € 100 %
Normandie Basse-Normandie et Haute-Normandie 35 € 100 %
Occitanie Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées 44 € 100 %
Pays de la Loire   48 € 100 %
Provence-Alpes-Côte d’Azur   51,20 € 100 %
Guadeloupe   41 € 0 %
Guyane   42,50 € 0 %
La Réunion   51 € 0 %
Martinique   30 € 0 %
Mayotte   30 € 0 %

Les taux unitaires par CV ainsi que l’éventuelle exonération d’une partie ou de la totalité de cette taxe pour les véhicules « dits propres » (fonctionnant à l’essence-électricité ou au gazole-électricité, ou exclusivement ou non au gaz naturel, au GPL ou au superéthanol E85) sont décidés chaque année par délibération des conseils régionaux.

Les délibérations publiées à ce jour permettent de connaître les montants de l’ensemble de la métropole et de l’Outre-mer dans le tableau ci-dessus. L’ensemble des régions ont maintenu leurs taux et dispositions de l’an passé.

Credit : service-public.fr